Historique

Le 1er janvier 1967, notre pays décidait d'instaurer l'obligation de posséder un permis de conduire pour tout conducteur. A l'époque, on les distribuait sans examen à toute personne née avant le 25 mai 1944 qui en faisait la demande. Jean-Marie Raty qui était auparavant chef d'équipe chez Usinor à Longwy en France, décida de se lancer seul dans l'aventure de l'Auto Ecole, secteur qui en était à l'époque à ses premiers balbutiements. En 1967, il donne, seul, des cours théoriques et de pratiques à Ciney et à Dinant. Pour pouvoir continuer son entreprise et la développer, il acquiert le brevet du Ministre des Communications, agréation 2114, accordé pour tous cours et tous véhicules. Ainsi, il devient la première auto école à être agréée à Ciney et dans la région. Très vite, il prend au sein de son entreprise un moniteur et dès 1968, l'Auto Ecole Raty se retrouve sur le territoire de Gembloux et d'Ottignies.

Petit à petit, l'entreprise s'agrandit. A ce jour, Jean-Marie Raty et son fils Stéphane (diplômé comme son père) se retrouvent à la tête d'une entreprise qui compte 18 moniteurs et d'une flotte motorisée de 13 voitures normales et 1 voiture automatique pour la catégorie B, 1 camion pour la catégorie C et 2 motos et 1 cyclo pour la catégorie A et A3. L'auto Ecole Raty possède deux bureaux de fonctionnement, à Ciney et à Ottignies. Stéphane a ouvert un bureau d'auto école à Marche à son nom, tout en continuant sa collaboration avec son père. Depuis trois ans, l'Auto Ecole Raty dispose d'une piste d'écolage privée au zoning d'Achêne. Auparavant, elle louait aux Forges. En toute tranquillité et en toute sécurité, il est possible aux néophytes d'y faire leurs premiers pas, tout en étant encadré par des moniteurs compétents.

A côté de son activité d'auto école, Jean-Marie Raty est bien connu dans sa vie cinacienne pour son implication dans de nombreuses sociétés comme le Franc Thour, dont il est devenu le Roy, le Kiwanis, le cercle Instrumental, …